Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecolo - Michaël Leclercq - Thuin
  • Ecolo - Michaël Leclercq - Thuin
  • : Ce blog vous présente Michaël Leclercq, Conseiller Communal à Thuin et Chroniqueur à la RTBF. Nous vous souhaitons un bon surf !
  • Contact

Recherche

28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 11:42

Voir l'article de LaLibre

Des villes (presque) sans voiture en 2050

La Commission veut bannir les moteurs thermiques des centres urbains. C’est une des mesures suggérées par son livre blanc sur l’avenir des transports.

A politiques inchangées, en 2050, le secteur européen des transports ira dans le mur, entraînant avec lui la qualité de vie des citoyens de l’Union, son économie et ses objectifs de lutte contre le réchauffement climatique, prévient la Commission européenne.

Qu’on en juge : sans changement de cap significatif, les transports européens dépendront à 96 % du pétrole et de ses dérivés. Le coût de la congestion des trafics routier et aérien aura augmenté de 50 %. L’accès des régions périphérique de l’Union sera de moins en moins aisé, et se déplacer coûtera plus cher.

 Quant au niveau d’émissions de gaz à effet de serre propre aux transports, il sera plus élevé d’un tiers que le niveau qu’il atteignait l’année de référence 1990. Et ce, alors qu’il devrait s’être réduit de 60 % pour que l’UE tienne ses engagements de lutte contre le changement climatique (- 80 à 95 % de réductions d’émissions en 2050).

2050, ça peut paraître lointain, mais en terme de réformes, c’est déjà demain. C’est d’ailleurs l’horizon que fixe le Livre blanc sur les transports que la Commission présentera, ce lundi, et dont "La Libre" a obtenu copie. "Cela prend des années pour planifier, construire et équiper les infrastructures - les trains, avions et bateaux sont conçus pour durer des décennies. Ce que nous décidons de faire maintenant déterminera le transport en 2050", peut-on y lire. Et une source européenne de commenter, sous le couvert de l’anonymat : "On doit prévoir un changement assez substantiel."

 

Par où commencer ? Si tous les secteurs sont concernés, le transport routier est le domaine où l’effort de décarbonisation doit être le plus soutenu, souligne la Commission.  En ville, notamment, où environ 75 % des déplacements urbains s’effectuent en voiture. Les experts estiment qu’entre 1995 et 2030, le nombre de kilomètres parcourus dans les villes européennes aura augmenté de 40 %. Intenable, en termes de pollution environnementale et sonore, de santé, de vie, de mobilité L’exécutif européen propose donc de diminuer de moitié l’usage des voitures à moteur thermique (essence, diesel, gaz ) dans les centres urbains d’ici à 2030, et carrément de les y rendre non grata en 2050.

Pour atteindre cet ambitieux objectif, le livre blanc avance plusieurs pistes, dont le développement des transports en commun. Mais il est surtout question de favoriser celui des voitures à carburation "non conventielle" : moteur électrique, à hydrogène.  Ce qui demandera de gros investissements en terme d’infrastructures, afin d’installer les outils logistiques (bornes de rechargement, stations, etc.) nécessaire au fonctionnement de ces véhicules "propres" dans les principaux centres urbains d’ici 2030. Par ailleurs, le document insiste également sur le rééquilibrage du transport de marchandises où la route se taille la part du lion - le transport routier est actuellement quatre fois plus important que le transport ferroviaire. La Commission propose donc de faire basculer de 30 % le transport routier de moins de 300 km vers le rail ou le transport fluvial et de viser les 50 % en 2050.

Pour en arriver là, il faudra rendre attractives les alternatives à la route... et dissuader les Européens d’user de véhicules polluants. Le livre blanc s’aventure dans le sensible domaine fiscal, chasse gardée des Etats membres. Le texte suggère une application étendue à l’échelle européenne d’une taxation basée sur le principe du "pollueur-payeur". Les voitures les moins "performantes" sur le plan environnemental et les poids lourds sont les premiers visés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michaël Leclercq - dans Environnement
commenter cet article

commentaires